Tout savoir sur nos ceintures en silicone

Article écrit en partenariat avec Monsieur François Ganachaud,  

Docteur Habilité en Chimie des Polymères, 

Directeur de recherches CNRS à l’INSA Lyon

La question revient souvent quand on nous interroge sur la création de notre marque : « Pourquoi avoir choisi de développer des ceintures en silicone ? ».

Alors voici toutes les bonnes raisons de nous être lancés dans cette aventure !

1- Rien de plus agréable au toucher que le silicone que nous avons choisi

Le silicone -dit « soft touch »- que nous employons pour fabriquer nos ceintures est une matière au toucher extrêmement agréable, à la fois doux, lisse et soyeux.  

Nous l’avons travaillé de telle sorte à éliminer toute sensation d’adhérence et tout effet d’électricité statique, comme peuvent le faire aujourd’hui des marques d’horlogerie pour la confection de leurs bracelets de montres.  

Ainsi, nos ceintures Loop Me sont très agréables à manipuler : elles glissent facilement sur les vêtements, ne captent pas les poussières et présentent une sensorialité exceptionnelle au  toucher.

2- Toutes les déclinaisons de couleurs sont possibles

Avec le silicone, tout (ou presque) est possible en termes de couleurs.   

Les teintes de nos ceintures sont obtenues par le mélange d’une base silicone incolore avec des pâtes silicone colorées soit avec des poudres, soit avec des granules. Ces ingrédients utilisés pour la coloration répondent aux directives européennes REACh, au même titre que les bases silicones employées, et ne modifient donc pas les propriétés initiales de celles-ci. 

Chez Loop Me, nous sommes ainsi capables de réaliser un spectre presque illimité de couleurs. A la manière d’un peintre effectuant des mélanges sur sa palette, nous produisons nos propres couleurs, correspondant à l’air du temps et surtout à vos goûts.  

La force des matériaux silicone tient donc à la grande créativité qu’ils autorisent, sans utilisation de produits toxiques.  

Cela nous semble être un atout majeur par rapport au travail du cuir. En effet, de nombreux tanneurs situés dans des pays en voie de développement ne sont pas soumis aux réglementations comme celles en vigueur en Europe. Ceux-ci approvisionnent largement le marché de la mode accessible, en ayant recours à des produits chimiques et caustiques toxiques, comme le chrome ou l’ammonium, pour éviter aux peaux de se décomposer. Ceci a des conséquence négatives, voire dramatiques, sur les hommes, ouvriers ou utilisateurs, comme sur l’environnement.

3- Le silicone employé dans les ceintures Loop Me est une matière d’une souplesse à toutes épreuves

Les matériaux silicone en général présentent des propriétés mécaniques supérieures aux autres élastomères, qui les différencient clairement des autres polymères organiques comme les plastiques. 

Le silicone présente une grande inertie chimique : il résiste très bien aux UV (ce qui garantit entre autres une constance de la couleur des ceintures Loop Me), et aux intempéries en général. Il reste stable à des températures élevées ou basses et ne se déforme pour ainsi dire pas, de par ses propriétés hyperélastiques. En résumé, c’est donc un matériau qui résiste très bien au vieillissement. 

Le silicone dispose aussi de propriétés mécaniques uniques, comme une grande élasticité ou encore une bonne résistance au déchirement et à de fortes tensions (en l’absence de ruptures ou de déchirures hors contexte d’utilisation normale, susceptibles d’altérer ces propriétés). 

Pour toutes ces raisons, le silicone, avec des formulations variées, a naturellement trouvé une multitude d’applications dans les secteurs industriels comme le bâtiment, l’automobile, l’électronique, le médical etc. 

Quel que soit le traitement que vous lui ferez subir, votre ceinture Loop Me est conçue pour conserver sa forme et ses qualités initiales ! Elle accompagnera vos moindres mouvements tout  en souplesse et délicatesse. Finies les sensations d’oppression et de compression !

4- Le silicone employé dans les ceintures Loop Me présente toutes les garanties de sécurité pour ceux qui les portent

Le silicone employé pour produire les sangles de ceintures Loop Me appartient à la catégorie des matériaux à grade « alimentaire », respectant la réglementation REACh/RoHs.  

De plus, le process industriel que nous avons mis en oeuvre pour la production de nos ceintures (et notamment les temps et températures de cycles de production, ainsi que le lavage de nos pièces après fabrication) garantit une parfaite innocuité à nos ceintures.  

Notre silicone ne présente aucun caractère toxique. Il n’est ni irritant ni sensibilisant pour la peau. Il ne provoque pas d’allergies en cas de contact avec la peau ou une autre surface du corps.

5 - Il s’entretient parfaitement et ne subira pas l’usure du temps

Tout d’abord le silicone ne subit pas l’usure naturelle du temps : il ne se dégrade pas avec les UV et la couleur restera à très long terme inchangée. Du fait de sa forte élasticité, il ne peut subir aucune déformation.  

De plus, le silicone est hydrophobe et présente des propriétés de surface uniques. Il ne se laisse pas ou peu pénétrer. Ce qui fait qu’une ceinture Loop Me sera peu susceptible d’être tachée. 

D’autre part, le silicone est une matière ultra simple à entretenir. Il se lave à l’eau et au savon, tout simplement. Pour éliminer toute type de salissure, l’eau et le savon suffisent.  

Cette facilité d’entretien est un vrai atout : avec un peu d’eau et de savon, votre ceinture redeviendra régulièrement, en un tour de main, comme neuve, sortant de l’emballage ! Ce qui est un atout incontestable par rapport aux traditionnelles ceintures en cuir, dont la couleur fonce avec le temps (parfois de façon très importante), et dont la matière se dessèche, se craquelle, se détend pour même parfois finir par se déchirer. 

Les éventuels signes du temps qui pourront apparaître sur votre ceinture Loop Me seront des rayures superficielles, en surface, signe d’un usage intensif dans la vraie vie.

6 - Le silicone est une matière majoritairement inorganique, et il se différencie des polymères plastiques issus du pétrole

Le silicone est principalement d’origine naturelle. La matière première et prépondérante du silicone est le sable, du quartz ou silice cristalline aussi appelée dioxyde de silicium. En résumé, c’est donc une composition de silicium et d’oxygène. L’oxygène, nous savons tous ce que c’est, alors parlons plutôt du silicium.  

Le mot silicium vient du latin « silex, silicis » qui signifie « caillou ». D’origine minérale, il est naturellement présent dans le sable et les roches ou minéraux en général. Seule particularité : il n’existe dans la nature que sous forme combinée avec d’autres atomes : ce qui explique que bien qu’existant depuis des temps reculés, il n’ait été découvert que récemment, dans les années 1930.  

Il est le deuxième élément chimique de la planète par son abondance derrière l’oxygène et représente un quart de l’écorce terrestre.  

L’utiliser c’est donc déjà prendre un risque moindre d’épuiser la planète, contrairement aux polymères plastiques dont la composition de base est dérivée du pétrole.

7- Le silicone et l’environnement

Même s’il est le plus souvent éliminé en incinération (et il est démontré que cette méthode produisant des silicones dits volatils ne contribue pas à la formation d’ozone et n’est donc pas considérée comme polluante), le silicone peut être recyclé. Les élastomères silicones, une fois broyés, peuvent servir de charges dans la production de nouveaux élastomères. On les utilise, par exemple, pour produire des revêtements mous et protecteurs pour les squares et espaces de jeux dédiés aux enfants. 

Ceci dit, la meilleure des réponses à la question du recyclage du silicone nous semble être tout simplement la grande longévité et solidité de celui-ci. Ayons en tête, en matière de mode, que le recyclage est une solution immédiate pour des vêtements et accessoires de qualité insuffisante pour résister à plusieurs lavages ou à une utilisation régulière. Ainsi rapidement abimés et mis  hors d’usage, il convient en effet de leur trouver une seconde vie. Mais concernant les ceintures en silicone Loop Me, celles-ci sont pour ainsi dire inusables au sens où elle ne bougeront pas pendant bien des années, se comptant en décennies. 

Alors, si vous vous en lassez ou n’en avez plus l’usage, nul besoin de les détruire, il suffit de les transmettre à un nouveau propriétaire, par le biais de la seconde main ou tout simplement du don.

8 - Un matériau végane

Aucune matière d’origine animale n’entre dans la composition du silicone que nous employons dans nos ceintures Loop Me. 

De plus, l’emploi de ce silicone n’induit aucune souffrance animale : il ne fait l’objet d’aucun essai ni d’aucun test clinique pouvant mettre en danger la vie ou la santé des animaux.  

Enfin, la composition de notre silicone est exempte des additifs suivants : phtalates, nanoparticules, parabènes, bisphénol ainsi que d'autres substances classées nocives par la communauté scientifique. 

Nos procédés de fabrication ont été audités et étudiés avec rigueur et méthode, et nos ceintures bénéficient aujourd’hui de la certification, sérieuse  et reconnue, EXPERTISE VÉGANE EUROPE

En conclusion :

Le silicone présente des qualités uniques et il aurait été dommage de ne pas en profiter dans un accessoire de mode comme c’est déjà le cas dans bien des domaines de notre quotidien. 

Faire le choix de fabriquer une ceinture qui ne soit ni en cuir, ni en coton, ni en plastique, nous semblait un choix moderne et audacieux. Il est en effet temps pour les acteurs de la mode de réfléchir à une mode plus durable, à la fois plus solide et plus respectueuse, et cette réflexion passe avant tout par un travail de fond sur le choix des matériaux employés.



#getintheloop